Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Algérie-Un dispositif de protection et de mise en valeur du site préhistorique de Taghit en 2014

Publié par The Algerian Speaker sur 2 Janvier 2014, 18:04pm

Catégories : #TAKAFA (Culture)

 

peintures-rupestes.png

Le dispositif de protection et de mise en valeur du site préhistorique de la région de Taghit (97 km au sud de Bechar), sera mis en place en 2014, a-t-on appris auprès de la direction locale de la culture.  
Ce dispositif vient d’être adopté par l’assemblée populaire de wilaya (APW), comme le stipule le décret 03/323 du 05 octobre 2003, relatif à l’élaboration et la mise en place de dispositif de protection des sites archéologiques préhistoriques et des zones protégées limitrophes pour leur mise en valeur.
"Il constitue une étape très importante dans la sauvegarde des stations de gravures rupestres de Taghit, longtemps exposés aux actes de vandalisme", a-t-on indiqué de même source.
La ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, qui a visité en avril dernier ce site avait souligné l’urgence de la mise en place d’un dispositif de protection du patrimoine préhistorique de cette région qui date de plus de 30.000 ans.
Elle s’était alors déclarée "scandalisée" par les actes de vandalisme (graffitis de peinture sur les dessins et autres actes de destruction) qui marquent les deux principales stations de dessins rupestres, sur les cinq que compte la commune de Taghit à vocation touristique.
Le dispositif de protection et de mise en valeur de ces stations de l’art rupestre, qui s’articule sur deux niveaux, prévoit de délimiter une superficie de 500 hectares de la zone à protéger et de répertorier l’ensemble des roches où sont localisés les dessins rupestres, selon une étude réalisée par des spécialistes nationaux.
Ce dispositif, dont l’élaboration a nécessité un financement de 10 millions DA dégagé par le secteur de la Culture, préconise aussi l’aménagement de l’axe routier menant à ces deux stations, sur 20 km, en plus de la création d’un centre d’orientation et d’information sur l’art rupestre.
Il prévoit aussi la création d’un musée de la préhistoire à Taghit, dans le but d’une meilleure éducation du public sur l’intérêt de la préservation de ce patrimoine matériel, en plus du renforcement du gardiennage des lieux.
Des experts nationaux et étrangers contribueront avec des techniques modernes de restauration de ce type de patrimoine notamment l’effacement des graffitis sur les dessins rupestres dans la perspective de leur sauvegarde, a-t-on fait savoir à la direction de la Culture.
Les cinq stations de gravures rupestres de Taghit, qui sont inscrites à l’inventaire supplémentaire du ministère de la culture, seront proposées, après l’opération de réhabilitation, à un classement au patrimoine national et ensuite international, a-t-on expliqué.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents